Objectifs

Contribuer au maintien et au respect de l’esprit de l’Accord Final pour la fin du conflit et la construction d’une paix stable et durable, signé le 24 novembre 2016 entre l’État colombien et les FARC-EP. En assurer l’implémentation avec le soutien de la société civile et de la communauté internationale.

Objectifs spécifiques

Tenir une Conférence Européenne pour la Paix en Colombie, avec la participation de délégués de la société civile européenne et colombienne, des délégués gouvernementaux des pays européens contribuant à la construction de la paix, des représentants des institutions de l’Union Européenne et des délégués du nouveau Gouvernement Colombien.

Analyser conjointement l’état d’avancement de la mise en œuvre de l’Accord de Paix, les perspectives concernant son implémentation et l’emploi des ressources du Fond Fiduciaire Européen pour la paix.

Contribuer depuis l’Europe à l’application effective des engagements de l’Etat Colombien vis à vis de l’Accord de Paix, à travers la divulgation, l’analyse et la discussion sur les avancements et l’avenir de sa mise en œuvre.

Assurer l’emploi transparent, efficient et efficace des ressources du Fond Fiduciaire Européen pour la Paix.

Donner une visibilité aux initiatives quant au suivi de la mise en œuvre de l’Accord de Paix posant des bilans rigoureux quant aux avancements et défis de ce processus de paix.

Avancer dans la consolidation d’espaces d’évaluation de l’état d’application de l’Accord de Paix afin de renforcer les bonnes pratiques et les évolutions dans ce genre d’exercice.

Créer un espace de convergence entre diverses institutions publiques et de la société civile en Europe comme en Colombie permettant de partager des analyses sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de l’Accord de Paix.

Mettre en place une communication plus fluide entre la société civile et l’Etat colombien avec la participation des institutions européennes afin d’échanger des évaluations et perspectives d’action concernant l’application de l’Accord de Paix.

Stimuler et renforcer les espaces de plaidoyer de la société civile vis à vis de l’État colombien concernant les garanties du droit à la paix et à la protection de droits humains.